Le Quinzième est-il un arrondissement bruyant ?

Quand un ami me propose de prendre un café sur son balcon au douzième étage, je sui effaré. Le bruit que l’on perçoit est bien plus important que celui que je peux entendre depuis chez moi, à un étage bien plus proche dans la rue. Cela m’a amené à m’interroger sur la pollution sonore du quartier. Une enquête, fort heureusement, que d’autres ont mené avant moi…

Du douzième étage, c’est toute la rumeur de Paris que l’on entend. La rue d’en bas bien entendu, les cris des enfants dans la cour d’école et ceux des ados sur le terrain de sport, mais aussi un peu plus loin le périphérique, plus loin encore les cloches d’une église qui résonnent ou les klaxons d’automobilistes impatients. Le bruit est présent, incessant.

Le quinzième arrondissement de Paris serait-il donc aussi bruyant que cela?
En fouinant quelques instants sur Internet, c’est le site Flatlooker qui va m’apporter la réponse.

Image Flatlooker.

Avec 52,1 dB en moyenne le quinzième arrondissement ne figure peut-être pas dans les plus bruyants des arrondissements mais il se situe cependant dans la fourchette haute des quartiers parisiens.

Le bruit d’un restaurant tranquille.

Pour vous donner un ordre d’idées, 50 dB correspond au bruit d’un restaurant paisible. L’OMS considère qu’à partir de ce seuil, des troubles dits extra-auditifs peuvent apparaitre : troubles du sommeil, gêne, risques cardiovasculaires accrus, difficultés de concentration et retards dans les apprentissages (source BruitParif) …

Et ce n’est pas tout. Le confinement et le télétravail ont permis une baisse significative de la pollution sonore dans la capitale. De 20 à 30% selon BruitParif. Autant dire que nos oreilles vont être mises à rude épreuve quand l’économie repartira.

Image BruitParif

Voilà donc, j’ai ma réponse. Le quinzième est bien un arrondissement bruyant. Peut mieux faire donc en matière de pollution sonore.

La voiture, diablesse sonore ?


Nous pourrions avoir tendance à croire que le trafic est l’unique responsable des nuisances sonores. Est-ce bien vrai ? Si les voitures contribuent bien évidemment aux nuisances sonores, les rassemblement en extérieurs (terrasses, réunion festives…) ainsi que les travaux sont également responsables de bien du bruit. Saviez-vous qu’un marteau-piqueur peut atteindre les 120 dB soit le son que l’on peut entendre sur un circuit de formule 1.

Les méduses envahissent les rues… pour notre plus grand bien.

Non, il ne s’agit pas d’un premier avril n’y même d’une tentative d’amorce de roman fantastique. Des méduses flottent bien au dessus de nos têtes dans Paris. Ou presque. Les méduses sont des systèmes de captation sonore composées de 4 micros qui permettent non seulement de mesurer le bruit mais aussi d’analyser sa direction. Ces systèmes sont implantés par BruitParif.

Une méduse BruitParif.

Des infos plus détaillées sur Flalooker.

D’autres infos sur BruitParif.

Image de couverture : (El Caminante) de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :